Marché couvert de Saint-Dizier (52)
chantier en cours

maître d’ouvrage : Mairie de Saint-Dizier (52)
maîtres d’oeuvres : Christophe Aubertin architecte dplg & Aurélie Husson architecte dplg et architecte du patrimoine
collaborateurs studiolada : Lucie Lemaire & Michelle Vidal & Stéphanie Dunand & Thomas Hoareau & Margaux Delétain
bet : be barthes bois & c&e ingénierie & fluid'concept & aïda acoustique
perspective : Xavier Leclerre
surface : 1200 m²
montant des travaux : 2.7 M €
type de mission : concours

programme : Ce projet manifeste parfaitement le croisement positif de nos diverses compétences (urbanisme, patrimoine, construction, …) et nos engagements pour une architecture de territoire. Il illustre parfaitement l’apport de la culture patrimoniale pour la conception de bâtiments neufs et fait écho à l'univers du "marché" dans sa grande noblesse : une approche authentique de la gastronomie fondée sur la qualité des produits. Il est ici question de terroirs, de provenances, d'AOC, de traditions mais aussi d'innovations et de notre attachement à la notion "d'élégante rusticité". Les choix que nous avons fait en termes d'espaces, de fonctionnement, de techniques constructives et de matériaux sont dictés par cette approche.

Nous avons souhaité dans notre proposition un retour aux fondamentaux de l'architecture :
- un plan simple, proche d'une typologie qui a fait ses preuves dans la tradition (tradition = suite ininterrompue de novations)
- une grande clarté de distribution,
- une approche renouvelée des "matériaux" naturels (ceux qui se patinent) et très peu de "produit" (ceux qui se dégradent),
- une approche critique et créative issue en partie de la "culture patrimoniale" (stéréotomie, charpente savante, Philibert Delorme...),
- une démarche de développement soutenable (toiture végétalisée, contrôle de l’énergie grise...), plutôt que "durable",
- une grande richesse volumétrique grâce aux arcs de diverses portées et à cette charpente qui danse...
Le marché, inscrit dans le projet « cœur de ville » initié en 2011, est pensé comme un « passage » urbain, dont l’allée centrale forme une sorte de rue commerçante.

Les murs de pierre et la toiture végétalisée maintiennent une température et une hygrométrie très stable à l’intérieur. La lumière est omniprésente et la charpente offre une acoustique agréable. Cette qualité d’usage et ce confort est le fruit de la qualité des matériaux utilisés. Le bois des Vosges pour la vague de bois ; la pierre, venue des carrières de Bourgogne et de l’Oise.

Un soin particulier est porté à la préservation des chauves-souris protégées dans les caves.

http://studiolada.fr/files/gimgs/225_extmarche-saint-diziermodif.jpg
http://studiolada.fr/files/gimgs/225_studioladamarche-saint-diziermodif-interieure---jpg.jpg
http://studiolada.fr/files/gimgs/225_03.jpg
http://studiolada.fr/files/gimgs/225_04.jpg
http://studiolada.fr/files/gimgs/225_05.jpg
http://studiolada.fr/files/gimgs/225_06.jpg
http://studiolada.fr/files/gimgs/225_07.jpg
http://studiolada.fr/files/gimgs/225_08.jpg
http://studiolada.fr/files/gimgs/225_09.jpg
http://studiolada.fr/files/gimgs/225_10.jpg